Categories:

Introduction

En 2017, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a mis un point d’orgue sur la lutte contre le réchauffement climatique. Il s’est défini pour ce faire un objectif de taille : la neutralité du carbone d’ici 2050. Cela doit permettre à la France de contribuer à la diminution des gaz à effet de serre de 40% jusqu’en 2030, puis de les diviser par 4 en 2050.

Si l’intention du ministère de la Transition écologique est louable, elle aura des impacts sur la consommation énergétique des particuliers, puisqu’imposant des contraintes. Zoom sur les réglementations en vigueur cette année.

Quelles hausses en 2018 ?

Cette année sera marquées par des nouveautés sur le plan énergétique. Mais ce ne sont pas forcément de bonnes nouvelles qui se profilent pour les comptes en banque des français, qui risquent d’être impactés par la transition écologique imposée par le ministère.

 

  • Augmentation de la facture de gaz naturel

 

C’est Engie (anciennement GDF-Suez) qui participera à ce changement principal concernant vos factures d’énergie en 2018. Depuis le 1er janvier dernier, les tarifs du gaz naturels ont augmenté de 6,9% pour les consommateurs se chauffant par ce biais.

Cette augmentation comprenant toutes les taxes, la hausse moyenne des prix est restreinte à 2,3% hors taxes, soit 2,4% pour les clients chauffés au gaz, et 1,4% pour les clients utilisant le gaz pour la cuisine ou l’eau chaude.

Mais la hausse générale de votre facture d’énergie n’est pas uniquement liée à l’augmentation du prix du gaz naturel. Cela est également dû à l’élévation de 4,7% de la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN), elle aussi imposée par le gouvernement.

 

  • Hausse du prix du fioul domestique

 

Toujours au 1er janvier dernier, la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) a augmenté.

Cet “impôt” prélevé sur les carburants et combustibles de chauffe contenant du pétrole, comme le fioul domestique, a connu une augmentation allant jusqu’à 90€ pour 2 040 litres de fioul.

Aujourd’hui, la TICPE représente donc pour un foyer un coût de 382€, contre 292€ en 2017.

 

  • Accroissement du prix du carburant

 

Pour accompagner les hausses de la facture énergétique et du prix du fioul domestique, le coût du carburant augmente lui aussi. Cette année, faire le plein vous demandera une dépense plus élevée, notamment pour les véhicules roulant au diesel. Ces derniers verront le prix du carburant s’accroître de 7,6 centimes, soit une augmentation de 10%. Concernant les véhicules consommant de l’essence, les tarifs seront moins impactés, mais connaîtront malgré tout une progression de 3,9%.

Selon l’union française des industries pétrolières (Ufip), les automobilistes français débourseront en moyenne 240€ à 350€ de plus cette année de manière générale, selon le carburant consommé.

Pour conclure

Les changements qui interviennent cette année sur la facture énergétique inquiètent un certain nombre d’individus. On remarque même que près de 4 français sur 10 angoissent de recevoir leur facture de chauffage, craignant des prix trop importants. Les coûts élevés en cause ne sont toutefois, sauf pour votre portefeuille, pas si néfastes. Car ce sont effectivement grâce à eux que la France réussira à atteindre ses objectifs en matière d’écologie, et donc à contribuer à la protection ainsi qu’à l’équilibre environnementaux.

 

Tags:

Comments are closed