Crise énergétique, le solaire est une solution ?

Face à la crise énergétique de plus en plus de particuliers et de professionnels se tournent vers l’énergie solaire : panneaux solaires, ballons solaires, pergolas solaires, etc. De l’énergie renouvelable produite et consommée depuis chez soi, c’est ce qu’on appelle l’autoconsommation solaire.

Est-ce vraiment la solution pour palier à cette crise énergétique sans précédent ? Eco-performance vous explique tout ce que vous devez savoir pour prendre la bonne décision.

La crise énergétique, le booster pour une transition écologique ?

Malgré tout le négatif que va engendrer la crise énergétique qui nous menace cet hiver, elle sera certainement l’élément déclencheur d’une vraie transition écologique. En effet, les énergies renouvelables se modernisent dans les mœurs des Français depuis quelques années. Mais, cette transition énergétique n’a malheureusement pas été assez vite.

Certains particuliers, face à une pénurie de gaz et d’électricité pour l’hiver se penchent sur la solution des panneaux solaires afin de pallier aux éventuelles coupures de courant que nous serons peut-être amenés à avoir. L’autoconsommation s’inscrit dans une démarche éco-responsable car elle provient d’une source d’énergie inépuisable : le soleil. C’est un argument de poids pour toute personne sensible aux questions liées à la protection de l’environnement.

De plus, l’autoconsommation invite à ajuster ses habitudes de consommation, à privilégier les appareils peu énergivores, et à adopter au quotidien la bonne posture : débrancher en veille, baisser le chauffage en partant… En conclusion, l’autoconsommation fait de vous un écocitoyen !

Pourquoi opter pour des panneaux solaires ?

Pour réduire ses factures d’électricité

Le passage aux panneaux photovoltaïques pour l’autoconsommation est souvent motivé par des raisons économiques : une volonté de réduire à terme les factures énergétiques. Bien sûr, le coût de l’installation PV doit être pris en compte. Il s’agit d’un investissement initial important. Mais il est important de noter que les prix des panneaux solaires et des équipements connexes ont considérablement baissé. De même, les progrès technologiques les ont rendus plus efficaces. Par l’autoconsommation, vous pouvez vous protéger des hausses de prix du kWh pendant toute la durée de vie de votre installation (soit près de 30 ans).

Pour produire sa propre électricité

La production d’électricité nécessite l’installation de trois éléments de base : des panneaux solaires, des onduleurs et des compteurs. L’appareil capte l’énergie solaire, la convertit en électricité et la distribue finalement à tous les appareils connectés au réseau.

Les panneaux solaires sont généralement installés sur les toits et convertissent directement la lumière en courant continu. L’onduleur convertit ensuite la puissance obtenue en courant alternatif compatible avec le réseau. Quant au compteur électrique, il mesure la quantité d’électricité injectée dans le réseau et relie l’autoconsommation à la vente d’électricité.

La tendance de fond est d‘autoconsommer plutôt que de revendre l’électricité produite, car c’est une solution avantageuse pour le particulier. En effet, les installations photovoltaïques dédiées à l’autoconsommation sont moins complexes techniquement et donc moins chères.

Pour rentabiliser son investissement

Les particuliers se tournent vers l’autoconsommation en vendant principalement le reliquat : il représente désormais 80 % des installations françaises.

En alternative au Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE), le gouvernement a lancé MaPrime Rénov’ en 2020 pour aider les Français à réaliser la rénovation énergétique de leur maison ou de leur appartement.

Si les installations de panneaux solaires standards ne bénéficient pas de cette prime, les systèmes hybrides pouvant générer de l’électricité mais aussi de la chaleur (on parle d’eau hybride ou de panneaux solaires aérovoltaïques) valent vraiment la peine d’être étudiés.

Ajustée en fonction des revenus, cette aide peut couvrir une partie importante du coût. Couplé à un CEE (Certificat d’Economie d’Energie), le montant restant à verser est négligeable pour les ménages aux ressources limitées. Le montant versé à une famille varie en fonction de votre revenu, de l’emplacement de votre maison et du programme.

Coupure d’électricité évitée grâce à l’autoconsommation solaire sur batteries

Pour atteindre l’autonomie en cas de coupure de courant des panneaux solaires, la seule solution est d’installer des batteries et des onduleurs « hybrides » ou « off-grid ». Le système prendra automatiquement le relais lors des coupures et n’injectera que la puissance dont vos équipements électriques ont besoin pour fonctionner sans envoyer d’électricité sur le réseau public.

Par conséquent, les installations photovoltaïques capables de fonctionner de manière autonome lors d’une coupure de courant sont particulièrement coûteuses. Cependant, si vous habitez une zone avec de fréquentes interruptions, ou si vous ne pouvez absolument pas vivre sans électricité, ne serait-ce que quelques heures par an, cela peut être intéressant.

Cet investissement ne sert pas seulement à compenser les pannes. Le reste du temps, la batterie permet de maximiser son autoconsommation et d’éviter d’injecter de l’électricité gratuite ou à très faible coût (seulement 100€/MWh) sur le réseau public.

Tags:

Comments are closed

Langues