panneaux solaires Rhône alpes

Les maisons autonomes, également appelées « maisons écologiques », attirent de plus en plus l’attention. Cette alternative énergétique durable « cache » des concepts importants pour mieux comprendre les forces d’une telle installation. Grâce à cet article, vous apprendrez le fonctionnement d’une maison autonome et découvrirez les installations nécessaires à son bon fonctionnement. 

Comment fonctionne une maison autonome en énergie ?  

Les maisons autonomes en énergie séduisent de plus en plus de familles françaises lors de la construction ou rénovation de leur logement. Afin d’économiser de l’énergie, cette maison écologique doit réunir certaines conditions pour que ses habitants bénéficient de tous ses avantages

La principale caractéristique d’une maison autonome en énergie est qu’elle produit sa propre énergie et son eau, sans aucun apport extérieur. 

Bon à savoir : Ce type de maison nécessite donc une bonne isolation et excellente étanchéité. En effet, il faut éviter toute déperdition énergétique. 

Les maisons autonomes sont indépendantes des réseaux de gaz, d’électricité et d’eau. Elles produisent localement toute l’énergie dont les occupants ont besoin. Les maisons autonomes doivent donc répondre aux besoins actuels en électroménager, chauffage hivernal, eau potable et eau chaude sanitaire. La consommation énergétique dépend donc de chaque foyer. C’est pourquoi il est important de connaitre sa consommation afin d’optimiser son indépendance énergétique. Pour connaitre toutes les “bonnes choses” à savoir sur l’autoconsommation nous avons créé un guide. 

Ce type de logement visant l’indépendance énergétique présente de nombreux avantages. 

Les maisons autonomes sont bien isolées, bien ventilées et tiennent compte de la chaleur dégagée de l’intérieur et de la chaleur de l’extérieur pour produire de l’énergie.  

En effet, vivre dans une maison autonome présente plusieurs avantages non négligeables : 

  • Vous avez toute liberté de choisir les matériaux pour vos installations : ballon solaire, panneaux, chauffe-eau, etc. 
  • Vous pouvez gérer votre consommation d’énergie en toute autonomie grâce à des applications créent pour vous ; 
  • Vous économisez sur les frais d’abonnement au gaz ou à l’électricité ; 
  • Votre consommation d’énergie est locale et personnelle ; 
  • Vous privilégiez au maximum les ressources renouvelables et écologiques, et faîtes donc un geste pour ma planète ; 
  • Vous pouvez réduire considérablement l’impact environnemental de votre maison ; 
  • Enfin, vous réalisez de nombreuses économies sur vos factures. 

Pour avoir une maison autonome, vous avez deux options. Vous pouvez transformer votre ancienne maison en une maison moderne en effectuant les travaux nécessaires pour économiser l’énergie dont vous souhaitez. Alternativement, vous pouvez construire une nouvelle maison, en planifiant l’installation d’équipements d’autoconsommation dès le départ. 

Quelles sont les installations nécessaires pour rendre la maison autonome? 

Les panneaux solaires 

La maison autonome en énergie n’étant connectée à aucun réseau, elle doit pouvoir générer sa propre énergie. Cela peut être fait en installant des panneaux solaires sur le toit. 

Les panneaux solaires sont sans aucun doute la solution la plus pratique et la plus simple pour économiser sur les factures d’électricité. Ils peuvent générer du courant continu, qui passe par un onduleur et devient du courant alternatif, utilisable par les équipements de l’enveloppe. Cependant, pour les ménages autosuffisants, les installations PV nécessitent plus de précautions et de calculs. Ces panneaux doivent répondre à tous les besoins en énergie puisque la consommation est complète. De plus, des batteries doivent être installées pour prendre le relais la nuit ou lorsque la journée n’est pas trop ensoleillée. 

Les panneaux solaires sont constitués de modules contenant des cellules photovoltaïques. Ils convertissent les rayons du soleil en une tension continue. Au fur et à mesure qu’il est monté sur le toit, les panneaux ne font qu’un avec la charpente. En plus de cet appareil, il y a un onduleur. Grâce à lui, le courant continu est devenu courant alternatif et celui-ci peut être utilisé dans votre maison. 

Les pompes à chaleurs 

Une pompe à chaleur est un appareil qui chauffe votre logement. Il existe plusieurs types de PAC : pompes à chaleur air/eau, pompes à chaleur air/air… Ce sont des sources d’énergie écologiques et simples à faire fonctionner. La chaleur extérieure est captée, transportée par des fluides caloporteurs et restituée à l’intérieur via des radiateurs ou un plancher chauffant. Contrairement aux systèmes au gaz, les pompes à chaleur ont moins d’impact sur l’environnement. Elle a besoin d’un peu d’électricité pour fonctionner, mais dans le cas d’une maison autonome, l’électricité est propre et la pompe à chaleur est 100% respectueuse de l’environnement. En plus de chauffer la maison, ils peuvent également inverser et refroidir l’intérieur pendant l’été. 

Le ballon thermodynamique  

L’accès à l‘eau chaude sanitaire dans les maisons autonomes est généralement réalisé au moyen de ballons thermodynamiques. Appelé aussi chauffe-eau thermique, c’est un appareil qui contient une pompe à chaleur et une résistance électrique. Les calories de l’air ambiant sont captées par la pompe à chaleur, leur chaleur est récupérée et chauffe l’eau du ballon. Le principe est similaire au CAP. Le réfrigérant capte la chaleur, le compresseur ajoute de la chaleur et le rack se refroidit pour répéter le cycle. Ces réservoirs sont idéaux pour chauffer l’eau sanitaire dans les maisons autonomes. 

Le ballon solaire  

Un ballon d’eau solaire est un chauffe-eau qui fonctionne avec la lumière du soleil. L’eau fournie par le fournisseur est froide. C’est le système de production d’eau chaude sanitaire installé dans votre logement qui le chauffe pour alimenter vos robinetteries (éviers, douches, éviers, lave-vaisselle, lave-linge, etc.). Avec les box solaires, la chaleur est captée sous forme de rayonnement solaire, de température ambiante, de pluie, de vent et même de neige. La chaleur générée les jours les plus froids, même la nuit, est suffisante pour atteindre la température de l’eau souhaitée. 

L’installation d’équipements est-elle chère ?  

Contrairement aux petits équipements solaires, une alimentation entièrement autonome nécessite de fournir des équipements plus importants et des panneaux de plus grand dimensionnement pour répondre à tous vos besoins. Cela nécessite une compréhension précise de vos besoins en énergie. 

Pour quelle raison ? Une maison autonome doit être en mesure de répondre à tous les besoins de ses résidents, y compris l’électronique, l’éclairage et le chauffage. Les batteries sont également nécessaires pour stocker l’énergie solaire pour la consommation nocturne ou hivernale. Par conséquent, l’achat, l’entretien et la maintenance de l’équipement représentent un coût élevé pour le foyer. Il est possible de réduire ce coût en bénéficiant d’aides de l’état

Le budget de construction d’une maison autonome est légèrement supérieur au prix d’une maison traditionnelle. Car, il nécessite davantage l’utilisation de matériaux spécifiques tels que l’isolant, le double vitrage ou le verre simple. Comme nous l’avons déjà dit plus haut, le prix variera d’un foyer à l’autre. En effet, les équipements choisis dépendront de votre consommation. De plus, pour certaines habitations il n’y a pas de nécessité de refaire l’isolation car cette dernière est performante et aux normes. 

Tags:

Comments are closed

Langues