Categories:

Introduction

Factures d’eau, d’électricité, d’internet, de téléphone… Aujourd’hui, les relevés se multiplient, et les coûts aussi. Mais saviez-vous que votre maison était l’investissement le plus élevé de votre vie ? Entre achat, rénovation et installation, le tout revient très cher. Mais certaines astuces existent pour limiter votre consommation, et donc moins dépenser.

L’impact environnemental

En France, 43% de l’énergie consommée provient des bâtiments, qui contribuent ainsi à produire 22% des émissions de gaz à effet de serre. Aujourd’hui, le gouvernement souhaite, à terme, diviser par 4 la consommation énergétique totale. Cette mesure concerne tous types de bâtiments, particuliers, entreprises comme collectivités. L’Etat a donc instauré des réglementations pour réguler la surconsommation, mais aussi des aides financières pour atteindre cet objectif. Tout cela dans un but : optimiser et maximiser l’efficacité énergétique.

Le rôle de l’efficacité énergétique

Si l’on doit sans cesse régler un grand nombre de factures, ce sont indéniablement les relevés énergétiques qui nous coûtent le plus cher. Par exemple, on remarque que la consommation de chauffage et d’eau chaude représente à elle seule près de 70% des charges d’un foyer ! Alors aujourd’hui, intervenez. Pour limiter ces coûts, prenez des mesures d’efficacité énergétique. Vous n’en serez que bénéficiaire, tant à un niveau financier qu’éthique.

Les astuces à adopter

La consommation aux heures creuses

C’est très simple : essayez de ne faire fonctionner vos appareils électroménagers seulement de 10h30 le soir à 6h30 le matin, soit pendant les heures creuses. Attention, selon les régions, les horaires varient. Mais de manière générale, vous économiserez, étant donné que l’électricité est près de 40% moins chère à ces heures-ci.

L’isolation du chauffage

Faites attention à bien vérifier, et régulièrement, que votre logement est bien isolé au niveau thermique. Dans le même sens, contrôlez l’étanchéité des joints de vos portes et fenêtres. Cela vous permettra d’éviter la perte inutile de chauffage.

Le déplacement du congélateur

Au cas où vous le ne sauriez pas déjà, la consommation énergétique d’un congélateur dépend de l’écart entre la température de la pièce dans lequel il est situé, et celle de l’extérieur. Placez-le donc de préférence dans un endroit non-chauffé, comme une cave par exemple.

Construction contre rénovation

Choisissez une chaudière à condensation ou une pompe à chaleur, plutôt que pour un appareil classique. Vous économiserez de 20% à 50% par rapport à une installation traditionnelle. Si vous dépensez moins, le gouvernement pourra même vous apporter des primes, voire des réduction d’impôt.

L’emplacement du réfrigérateur

Votre réfrigérateur est encastré ? Déplacez-le. S’il est trop enclavé, la circulation d’air se fera mal, et l’échange thermique aussi. De ce fait, le compresseur tournera d’autant plus, et consommera trop d’énergie.

La décentralisation de l’eau chaude

Essayez au maximum de décentraliser votre production d’eau chaude. Pour cela, installez votre ou vos chauffe-eau le plus près des robinets : moins les appareils seront loin de vos lavabos, plus d’économies vous réaliserez.

Le changement des éclairages

Les pièces les plus utilisées (cuisine, chambre, salon)  sont celles que vous éclairez le plus. Dans chacune d’entre elles, changez vos vieilles ampoules électriques et installez des LED à la place. Vous pourrez faire jusqu’à 80% d’économies d’énergie, et la durée de vie de vos lampes sera de 10 à 15 fois plus élevées.

L’avis d’aquathermo

Si vos factures s’accumulent et augmentent mois après mois, suivez ces conseils. Ils vous permettront non-seulement de réaliser des économies, mais aussi de contribuer à la protection de l’environnement.

Tags:

Comments are closed