Mercredi 18 mai, la Commission européenne a présenté les principaux éléments de son plan de résilience appelé « RePowerEU« . L’objectif est clair : accélérer la transition énergétique vers une énergie propre et renouvelable. A cette fin, Bruxelles veut favoriser l’installation de panneaux photovoltaïques. Une potentielle solution face à l’inflation du prix de l’énergie ?

Les panneaux photovoltaïques obligatoire en 2025 ?

La Commission européenne a annoncé un changement dans ses plans initiaux de transition énergétique. Au lieu de viser à inclure 40 % de sources d’énergie renouvelables, ils ont décidé d’augmenter leurs objectifs de 5 % soit 45%. Cela est dû à une réévaluation par les représentants du gouvernement.

A partir de 2025, des panneaux photovoltaïques doivent être obligatoirement installés sur les bâtiments publics et les centres commerciaux. Les nouvelles maisons doivent, quant à eux, installer des panneaux photovoltaïques à partir de 2029.

La Commission européenne estime que les États membres devraient identifier en priorité des zones prioritaires pour le développement des énergies renouvelables. Cela réduirait considérablement le temps nécessaire au traitement des permis, qui est actuellement de six à neuf ans en moyenne.

Le Sénat approuve les panneaux solaires obligatoires sur les grands parkings d’ici 2026

Le Sénat vient de voter une loi qui va contribuer à accélérer la transition énergétique de la France. Concrètement, les centres commerciaux disposant de plus de 80 places de stationnement dans leurs parkings seront obligés d’installer des panneaux photovoltaïques sur la moitié de leurs surfaces.

Cette loi, qui vise à augmenter rapidement le niveau de production d’énergie solaire en France, impose donc aux gestionnaires de ces grandes surfaces commerciales d’installer des ombrières équipées de panneaux solaires sur au moins la moitié de leurs surfaces. Une installation de ce type devrait pouvoir produire autant d’énergie qu’une dizaine de réacteurs nucléaires, soit environ 11 gigawatts, selon le gouvernement. Ce chiffre est incontournable quand on sait que la France compte 56 réacteurs en fonctionnement dans 18 centrales nucléaires.

Méfiez vous ceux qui ne respecteront pas cette loi, car les contrevenants seront passibles d’une amende de 50 € par emplacement et par mois. Soit pour un parking de 80 places 4000€ d’amendes par mois !

La loi entrera en vigueur progressivement à partir du 1er juillet 2023. Les plus grands parkings (plus de 400 places) devront avoir des panneaux photovoltaïques installés sur la moitié de leurs surfaces d’ici juillet 2026, tandis que les plus petits parkings auront cinq ans pour les mettre en conformité. Cependant, tous les parkings ne sont pas concernés par la mesure. Afin de protéger les sites historiques, l’installation de panneaux solaires sera interdite dans les parkings environnants. Les parkings pour poids lourds sont également exemptés de cette règle. Quoi qu’il en soit, l’installation d’autant de panneaux solaires peut prendre plus de temps que prévu.

Des mesures pour favoriser l’indépendance énergétique ?

Derrière cette demande énergétique, l’Europe espère aussi réduire sa dépendance au gaz naturel russe en diversifiant cet approvisionnement énergétique. L’éclatement du conflit en Europe de l’Est a mis en évidence la dépendance de l’Europe : 40 % de la consommation européenne de gaz naturel provient de la Russie.

Jusqu’à présent, les 27 pays ont réussi à réduire cette part à 27 %. D’ici la fin de l’année, la Commission européenne aimerait le ramener à 15 % grâce aux importations de gaz d’Algérie, de Norvège et d’Azerbaïdjan.

La Commission européenne prévoit un budget de 300 milliards d’euros jusqu’en 2030 afin de financer cette indépendance énergétique.

Tags:

Comments are closed

Langues