Précarité énergétique : je n'arrive plus à payer mon chauffage !

Categories:

D’après une enquête réalisée près de plus de 1500 foyers en France le constat est accablant : près d’un français sur trois réduit considérablement sa consommation de chauffage dans le but de limiter ses dépenses et parmi eux un français sur deux avoue avoir souffert du froid dans son logement, certain d’entre eux avouent même avoir des difficultés à payer leurs factures.

Face à ce grand nombre de factures impayées, les fournisseurs d’électricités et de gaz avouent avoir mis en place des limitations concernant la puissance de ses énergies concernant les foyers déficitaires. On pourrait penser que grâce à la période qu’on appelle “trêve hivernale” ces foyers peuvent tout de même être protégé du froid chez eux. Mais ce qu’il faut savoir c’est que certe les fournisseurs ont une interdiction de couper l’accès à leurs énergies lorsqu’il s’agit de la résidence principal du foyer, mais ils peuvent tout de même réduire leur puissance.

 

L’isolation, la solution pour lutter contre le froid.

Comme le rappelle le médiateur national monsieur Jean Gaubert : « En cas d’impayé, il est recommandé aux consommateurs d’agir rapidement, même pendant la trêve : contacter le fournisseur pour essayer d’obtenir un échéancier de paiement et se rapprocher des services sociaux de la commune pour connaître les différentes aides existantes« . Les fournisseurs ont quant à eux l’obligation de mettre à disposition des foyers en difficultés, des services sociaux ou associations afin de les accompagner en leur servant d’intermédiaires.

Monsieur Jean Gaubert conclut en disant :  « Après avoir soutenu la mise en place de la trêve hivernale des coupures d’énergie et du chèque énergie, je souhaite que des mesures soient prises pour faire disparaître les passoires énergétiques. Il faut que les bailleurs soient encouragés à effectuer les travaux indispensables à des conditions de vie correctes pour les locataires. Et qu’ils soient pénalisés si les logements n’atteignent pas un niveau de performance énergétique minimum« .

C’est justement sur ce point que les propos du médiateur national rejoint ceux de notre ministre de la Transition écologique qui a déclaré :  « Il y avait dans le programme présidentiel, une proposition, un engagement, qui était d’interdire à la location les passoires thermiques, c’est-à-dire ces logements où on dépense énormément d’argent, le locataire paie des factures folles de chauffage, et qui sont toujours à la location. C’est compliqué à mettre en œuvre, parce qu’il ne faudrait pas qu’on ait des tas de logements qui sortent. Mais il faut quand même avancer sur ces sujets parce que c’est l’intérêt, non seulement du climat, mais surtout des locataires. C’est un intérêt social en plus d’être un intérêt écologique« .

Que l’on soit propriétaire ou locataire, l’isolation thermique doit être une priorité, autant dans la lutte contre la précarité énergétique que pour la réussite de la transition énergétique de notre pays.

Tags:

Comments are closed

Langues