La précarité énergétique est un problème réel qui touche dans le pays près d’un ménage sur cinq, soit environ 12.2 millions de français.

Qu’est-ce que la précarité énergétique ?

Selon l’INSEE, la précarité énergétique est définie comme étant la “difficulté à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction des besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat”. Cela signifie donc pour un ménage la difficulté, voire l’incapacité à pouvoir se chauffer correctement, et à un prix acceptable.

Evidemment, ce phénomène n’est pas sans conséquences. En termes financiers, cela induit des difficultés de paiement des factures énergétiques. D’un point de vue technique, les ménages souffrant de cette contrainte vivent dans un logement mal chauffé donc humide, détérioré, mal aéré, voire insalubre. Les moisissures s’installent, l’habitat se dégrade… La santé est elle aussi impactée : les individus exposés à la précarité énergétique sont souvent malades, et manquent de sommeil. Enfin, le phénomène porte directement atteinte à l’environnement, du fait d’un gaspillage d’énergie important, et d’émissions de CO² supérieures à la moyenne.

Qui sont les personnes touchées ?

De manière générale, ce sont les ménages appartenant à la classe moyenne qui sont les plus concernés. Vivant dans des logements mal équipés, cela implique paradoxalement que les 20 % de ménages les plus pauvres consacrent à l’énergie une part de budget 2,5 fois plus élevée que les 20 % les plus riches.

Considérés comme vivant dans des “passoires énergétiques”, ces personnes consacrent plus de 10% de leurs revenus au règlement de leur facture énergétique. Les foyers en situation de précarité énergétique sont, évidemment, ceux qui connaissent le plus de difficultés économiques. On compte aussi parmi eux les locataires, les personnes seules, les familles monoparentales, et les ménages habitant dans d’anciens logements ou avec un chauffage collectif.

Quels peuvent être les solutions ?

  • Les panneaux photovoltaïques

L’énergie photovoltaïque est une excellente solution pour remédier au problème de précarité énergétique. Bien que le coût de l’installation soit élevé, elle est un avantage sur le long terme, induisant une réduction de la consommation d’électricité, ainsi qu’une meilleure démarche citoyenne d’éco-responsabilité.

  • L’éco-régulateur et la domotique

L’éco-régulateur permet aux ménages de trouver un bon équilibre entre confort, économie et écologie. Son utilisation garantit une meilleure gestion énergétique. La domotique est elle aussi performante, du fait des nombreux appareils spécifiques existants. En équipant leur logement, les ménages peuvent réduire leurs dépenses énergétiques, et adopter une démarche plus écologique.

  • L’isolation des combles

L’isolation des combles est à la fois simple, efficace et peu chère. A moindre coût, en faisant rénover l’intérieur de leurs habitats (murs, toiture…) qui, souvent, sont source de pertes énergétiques, les ménages peuvent économiser en réduisant leur facture, et vivre mieux : un logement mieux isolé, pour une qualité de vie améliorée.

Tags:

Comments are closed